L’ECOLE DE SAINT ANGEAU

D’après le livret de Madame Jany BOULEAU « Saint Angeau histoire de ses écoles »

 

Après la révolution de 1789, sous l’impulsion de CONDORCET et LABARERE, plusieurs lois tentent de créer un enseignement publique et laïque. C’est ainsi qu’en 1792, une école se serait installée à Saint Angeau dans le presbytère, confisqué comme bien national, mais aucune certitude.

En 1858, il existe à Saint Angeau, une école religieuse de filles « N.D. des Anges ». Madame BOULEAU possède le 1er prix de politesse décerné à Melle. Honorine PETIT, par la supérieure, Sœur Léontine, le 22 août 1858.

Où est la maison d’école publique ???

En 1871, on pense qu’elle est près du champ de foire des bœufs, ce qui sera définitif en 1877, c’est peut être la construction qui date de 1778, qui devient la gendarmerie.

En 1872, on reconnaît une école de filles (Institutrice Madame Eliane BONNET)

Salle d’asile ou école maternelle libre.

Dès 1855, il y a à Saint Angeau une salle dite d’ « Asile » où sont accueillis les enfants de moins de 7 ans (Institutrice Mme. Marie LEGER), école peu fréquentée, parce que peu appréciée, elle ferme en 1903. Le local se situe près du champ de foire des cochons, sans doute près de l’épicerie BELIGOT.

En 1873,la commune projette d’acheter la maison BOUILLON, le compromis de vente est signé en 1873, mais les atermoiements administratifs font que le propriétaire n’étant pas payé, ne fait pas de réparations, la maison se dégrade, le préfet donne son accord en 1877.

En 1879, 06 janvier, mise en adjudication pour la construction de deux écoles spéciales, réception le 22 juin 1888 (2011, la structure extérieure n’a pas changé.

En 1881, l’école de filles recevant 50 enfants et celle des garçons 89 et 94 en 1882, l’inspecteur et le préfet proposent la création d’un poste d’instituteur adjoint, ce qui impose des locaux supplémentaires. Le 14 août 1882, le conseil municipal refuse et préfère construire une école au hameau de Terrebourg, mais les dicisions tardent, ça n’est qu’en 1889 que le poste d’adjoint à l’école de garçons est créé .

En 1902, on reparle de l’école de Terrebourg, le projet est accepté, mais le 15 août le conseil décide de remettre à plus tard en raison des dépenses engendrées.

En 1903, on apprend la fermeture de l’école libre de Saint Angeau, ce qui implique l’ouverture d’une deuxième classe de filles. Le conseil préfère demander la création de école mixte de Terrebourg.

ecole de Saint Angeau

 

ECOLE DE TERREBOURG

 

 En 1904, 01 octobre, ouverture de l’école dans un local loué pour 7 ans à Monsieur FRETOIS.

En 1915, 21 novembre, Monsieur Alfred ROBIN loue pour 3 ans un local au centre du village.

En 1923 et 1926, l’école compte 14 enfants, de nombreuses délibérations sont signées favorables à la construction (1921,24,25,26)

En 1926, M. ROBIN demande l’évacuation de la maison d’école de son local.

En 1929, après plusieurs propositions de terrains, un compromis est signé avec les frères NADAUD.

L’école ouvre ses portes pour la rentrée 1930-1931.Elle ferme en juillet 1971.

ecole de terrebourg

Contexte historique:  Si la révolution est à l'origine de l'égalité des chances par le mérite, c'est à dire l'école pour réussir socialement et non plus la réussite par la naissance , c'est surtout au XIX ° siècle que par des des lois successives , l enseignement se structure pour aboutir aux lois fondatrices de Jules Ferry en 1881 et 1882.
Les lois fondatrices de l'enseignement:
Si les révolutionnaires proclament le droit à l'instruction pour tous, le manque de moyens empèche la concrétisation de ces idées généreuses. Le point de départ se situe le 28 juin 1833 avec le loi GUIZOT qui impose une école de garçons dans chaque commune de plus de 500 habitants. le 15 mars 1850 la loi FALLOUX fixe le principe d une école dans toutes les communes et d une école de filles "pour celles qui en ont les moyens". La loi DURUY du 10 avril 1867 oblige chaque commune de plus de 500 habitants à ouvrir une école de filles. L'on aboutit enfin aux lois FERRY de 1881 et 1882 qui rendent l'école gratuite laîque et obligatoire pout tous les enfants de 6 à 13 ans.

 Pour retourner au site "Saint Angeau Jadis" cliquer ici

 

 

 

visites